LE SAC BANANE SIXSŒURS POUR FEMME.

La référence mode des sacs bananes est fabriquée à Paris.

21582c_34e1c9d37b05439680c65d6c95cc86aa_mv2.webp

La nouvelle banane format XL est toujours fabriquée à Paris.

Interview Jeanne ma sœur Jeanne n°6. Jeanne Ably, la 4ème sœur, journaliste aux Informations Dieppoises (Haute Normandie)
La nouvelle banane en velours côtelé pour femme de SIXSŒURS se porte "plus que jamais en bandoulière sur le devant", et elle est toujours et encore fabriquée à Paris.

Sortie début février, la nouvelle sac banane SIXSŒURS était épuisée au bout de seulement dix jours. Signe d'une attente générale des clientes de la marque, ou preuve d’un succès propre à ce nouveau modèle ?

Waouh, en si peu de temps, bravo ! Comment expliques-tu cette réussite  ? 

J'en suis la première surprise et contente. Si je devais risquer une explication, je dirais que SIXSŒURS et la banane, c'est un combo gagnant. Je pense en tout cas que la banane est pour beaucoup dans le succès de la marque. Non qu'on ait inventé quoi que ce soit, puisque, à l'époque de sa création, on trouvait déjà quelques bananes par-ci par-là. Mais notre mérite a été de féminiser radicalement le concept, notamment en le façonnant dans du velours côtelé.

Comment t'est venue l'idée de ce nouveau modèle ?

Tout comme la version sac banane XL – la seconde – née de nombreuses observations (dont tes observations à toi, qui te plaignais de pas pouvoir y mettre ton bouquin quand tu prenais le train, n’est-ce pas ?), ce nouveau modèle répond aux attentes de mes clientes qui réclamaient un sac qui se ferme. L'idée était donc de satisfaire un besoin fonctionnel. D’où ce modèle avec une fermeture éclair et une poche sur le devant pour y glisser les clés de son cadenas de vélo, par exemple (rires). Je dis ça parce que, tu le sais, beaucoup de mes clientes circulent à deux roues. Mais je pense aussi aux autres, qui se déplacent en métro ou en bus, et qui se sentiront plus en sécurité aux heures de pointe grâce à ce zip. Et puis, je voulais surtout une nouvelle forme plus élancée, moins rectangulaire, plus proche en somme de l’originale – la petite en velours côtelé SIXSŒURS. C'est pourquoi je l'ai baptisée la banane Hamac. Ses volumes se rapprochent aussi davantage de la banane des années 80 (d'ailleurs Banane Hamac c'est une private joke en référence à Bananarama… 80' à fond).

Justement, parle moi plus de ces volumes. Et de ce velours pour le moins original, tant qu'on y est  ?

Tu connais mon goût pour l’oversize. De même que j'adore les coupes légèrement exagérées ("ma sœur tu viens de faire une oxymore"), je tiens beaucoup à la prééminence du tissu. Témoins mes vestes à chevrons énormes. J'ai donc envoyé 3 types de velours à mon fabricant, dont deux en chevrons impossibles. Il est revenu vers moi avec ce velours à grosses côtes : un super moyen de conserver une spécificité à laquelle je tiens tant, mais aussi de donner plus d’importance encore à la matière première. Et j’insiste sur un point : l'idée était bel et bien de faire évoluer la forme en restant sur les mêmes standards de qualité.  

Fini donc les imprimés léopard, les petits cœurs, place au velours et à lui seul, alors ?

Pas tout à fait. Les aficionados retrouveront quelques modèles léopard dans la nouvelle forme, en édition limitée : à l’intention notamment de celles qui n'ont pas pu profiter de la version précédente, les Graou et Libbi XL, qui ont été très vite épuisées. Et, nouveauté, il y aura quelques modèles en toile denim (jean) noire française. Tissu original, lui aussi, et que j'aime particulièrement pour son côté légèrement chiné.

Bon, et sinon ? Je te connais, tu as dû pas mal te prendre la tête. Combien de temps passé ? Combien de croquis ? Et est-ce que cette nouvelle banane est toujours fabriquée à Paris ? 

Oui, bien sûr ! À Paris toujours ! Et chez les mêmes façonniers, avec qui on espère maintenir cette collaboration le plus longtemps possible, car ils ont un talent fou. Ils l'exercent non seulement avec nous, d'ailleurs, mais avec un tas d'ateliers pour des marques ultra-prestigieuses dans l'univers de la mode.

Et, oui, bien sûr, tu me connais : il y a eu beaucoup de croquis avant de trouver la forme voulue. Ils ont abouti à une quinzaine d'esquisses. Du moment où est né le projet, jusqu'au premier prototype, je dirais qu'il s'est écoulé une bonne année. 

Comment la porter, cette nouvelle banane ? 

Dans le dos, comme un sac de coursier ou de marin, même si moi personnellement je préfère la porter en bandoulière sur le devant, un peu comme les p'tits jeunes en bas de chez moi qui font de la « bikelife ». Ou à l’épaule, tout simplement. D'ailleurs, ce nouveau modèle peut faire penser, quand on le pose et qu'on le regarde, à un sac à main. Ce n'est peut-être pas un hasard. N’oublions pas qu'à l’origine, SIXSOEURS est une ligne de sacs à main en cuir – SIXSOEURS atelier – confectionnés en Normandie, dans notre fief. 

Et la banane d'origine, qu’est-ce qu'elle devient alors  ? 

On ne s’en séparera pas ! Dès lors qu'on on a la chance qu'un modèle plaise, on se doit de le conserver avec presque du fétichisme. D’ailleurs, elle continue à être très demandée. C’est un best-seller, pour parler comme les libraires. Encore mieux, selon moi : c’est un classique.  

En gros, la banane Sixsœurs c'est un peu ton Birkin à toi  ? 

Ah ! ah ! Oui, on peut dire ça. Et j'avoue que j'en suis fière !